Ce dimanche, en Belgique, ont lieu des élections communales (= municipales pour les non-Belges).

Dès lors que j'ai décidé que je ne parlerais jamais de politique dans cet espace, je n'y commenterai pas non plus les résultats qu'obtiendra un certain parti dans un nombre croissant de villes et communes de notre pays.  Force est de constater, avec autant de regrets que d'appréhension, que la bête immonde a toujours le ventre fécond !

Je me suis donc levée aux aurores à 8 h 30 pour aller accomplir mon devoir électoral (le vote est obligatoire, chez nous).  En sortant de chez moi, j'ai constaté avec surprise que le local communal situé juste à côté de mon immeuble abritait un nouveau bureau de vote.  Allez savoir pourquoi le &%£{#]§ de préposé chargé d'établir les convocations a cru bon de m'envoyer dans un bureau situé à 500 mètres de là....

Cette innovation s'accompagnait, comme c'est la coutume, d'une interdiction de stationner sur une vingtaine de mètres, le long dudit local communal bureau de vote.  L'espace ainsi libéré est réservé aux véhicules de police éventuellement appelés à maintenir l'ordre aux alentours du bureau de vote.

Sachant que les places de parking étaient encore plus rares que d'habitude, quelqu'un peut-il m'expliquer pourquoi la &%£{#]§ de policière qui pilote cette mobylette a choisi de se garer là et non deux mètres plus loin ?

moto