08 juillet 2009

Un peu... bocaux... plus du tout

cooking_in_france_467

De clic en clic, je suis arrivée sur ce blog tout juste éclos mais déjà prometteur de futures lectures intéressantes.

En lisant cet article, consacré aux gelées de groseilles, une vieille colère s'est réveillée. Je précise tout de suite que ni l'article, ni son contenu, ni son auteur n'en sont évidemment responsables.  C'est juste que j'ai repensé tout à coup à mes précieux bocaux, malheureusement perdus à tout jamais, et mon sang n'a fait qu'un tour.

 

Ca remonte à 1994.  J'avais rencontré Daniel B. dans le cadre de mon travail et nous étions rapidement devenus amis.  En ce temps-là, je faisais chaque été quelques pots (7 ou 8 au grand maximum) de gelée de groseilles-framboises que je donnais ensuite à mes amis.  C'était devenu une tradition, à tel point que certains gourmands me rappelaient avec force allusions et sous-entendus que le moment était venu de plonger mes blanches mains dans les fruits écrasés couleur rubis.

Or donc, cette année-là, le rock and roll venait d'ouvrir ses ailes j'ai donné 3 pots de gelée à cet ami en insistant bien pour qu'il me rende les bocaux.  Ce n'étaient pas des simples pots en verre récupérés ça et là, mais des magnifiques bocaux en cristal taillé du Val Saint-Lambert auxquels je tenais comme à la prunelle de mes yeux.

Un soir, nous devions diner ensemble et ma blanquette et moi, l'avons attendu vainement.  Je lui ai laissé plein de messages, je lui ai même écrit, mais il ne m'a plus  jamais donné de ses nouvelles.  Allez savoir pourquoi....

Envolés, mes jolis bocaux !  J'en avais 6, il ne m'en reste plus que 3.

 

 

 

 

Il y a peu de chances pour que tu me lises, Daniel B., mais sait-on jamais : RENDS-MOI MES BOCAUX !!!!

Posté par mariebruxelles à 10:30 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags :

11 avril 2007

Silence, je dors !

shhh

Je me doute bien qu'il y a peu de chances que tu lises un jour ce billet, mais je tenais quand même à ce que tu saches le peu de bien que je pense de toi, Monsieur J'écoute-la-musique-à-fond- dans-ma-voiture-à-3-heures-du-matin.

Tu seras peut-être étonné d'appendre que, cette nuit, lorsque tu es venu garer ta connardmobile ta voiture juste sous la fenêtre de ma chambre, je dormais et que la musique tonitruante qui dégoulinait de ta poubelle m'a fait faire un bond comme ça dans mon lit.

Si tes goûts musicaux de chiottes contestables te poussent à écouter du Franky Vincent jusque dans ta voiture, c'est ton affaire.  Après tout, les coups et les douleurs....  Mais étais-tu obligé de faire profiter toute la rue de cette cacophonie ?  Et pendant un bon quart d'heure encore bien ?  Et, pourquoi, après avoir déposé la petite pétasse d'à côté ta jeune passagère, as-tu cru nécessaire de repartir en prenant bien soin de faire crisser tes pneus et en klaxonnant à plusieurs reprises ?   Craignais-tu d'être passé inaperçu, malgré ton pot d'échappement percé ?

 

 

Tu sais, jeune crétin égoïste, je n'aime pas être réveillée en sursaut.  Ca me met tellement de mauvaise humeur que je n'arrive plus à me rendormir.

Alors je ne te remercie pas pour cette (presque) nuit blanche.  Vraiment pas !

Posté par mariebruxelles à 17:10 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags :
20 décembre 2006

Pas contente !

Colis_RC

Le 8 décembre dernier, j'ai posté deux colis à destination de la France.  Le premier est arrivé à bon port quelques jours après.

L'autre colis, qui contenait des gourmandises et une souris pour chat crochetée par moi-même, s'est apparemment perdu en route.  A ce jour, il n'a pas été remis à sa destinataire et ne m'a pas non plus été renvoyé, alors que nos deux adresses sont mentionnées très lisiblement sur des étiquettes protégées par du scotch transparent....

J'espère que celui qui a intercepté mon colis aura la crise de foie du siècle, que toutes ses dents se gâteront du jour au lendemain et que son canari, terrorisé par la souris, fera une jaunisse.

Posté par mariebruxelles à 00:47 - Commentaires [20] - Permalien [#]
Tags :
24 octobre 2006

A Madame Cycliste

Sans vouloir concurrencer le blog qui aime bien râler ou Madame Pas Contente, qui sont des experts incontestés et incontestables en matière de serial râlage, je voudrais, moi aussi, pousser une gueulante.

Je t'en veux beaucoup, espèce de bîîîîîp de cycliste femelle (ça met une jupe pour faire du vélo, oui Madame !) qui me nargue tous les matins et particulièrement ce matin.  Comme tu auras pu le constater du haut de ton petit vélo de m...., stupide Madame Cycliste, des barrières bloquaient une partie de la chaussée à cause d'un gros trou et un énooooorme camion avec remorque attendait de pouvoir virer à droite.  Alors que les voitures pouvaient à peine se frayer un passage dans l'espace étroit qui subsitait et que le flic qui réglait la circulation à cet endroit faisait des grands moulinets pour nous, càd les automobilistes, signifier que nous devions dégager de là vite fait, toi, stupide Madame Cycliste, confiante en la force de tes petits mollets de moineau rachitique et persuadée que ton joli casque jaune fluo te rend invincible, tu as cru bon de me faire une jolie queue de poisson pour passer avant moi, m'obligeant ainsi à piler net pour ne pas te heurter.

Je vais te dire une chose,  stupide Madame Cycliste : je n'ai pas du tout aimé le regard mi-triomphant, mi-goguenard que tu m'as lancé.  Tu m'aurais fait signe que tu voulais passer, je t'aurais laissée faire sans problème.  Parce que je ne me prends pas pour la reine de la route, moi. 

Et je ne regrette pas un seul instant de t'avoir traitée de pou****** quand je t'ai dépassée.  Honnêtement, tu le méritais.

Je sais qu'il y a très peu de chances que tu me lises, mais considère-toi comme officiellement prévenue : la prochaine fois que tu me feras une crasse, et je sens bien que tu en es capable, tu auras affaire à moi.  N'oublie pas que je suis beaucoup moins vulnérable que toi....

img_1090327498145

Posté par mariebruxelles à 09:20 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
Tags :